M’enfin, qui suis-je pour vous inter­peller de la sorte ?!

Lais­sez-moi me présen­ter : je suis une nana qui a ouvert une agence d’organ­i­sa­tion de mariages en 2017, parce qu’elle voulait se réalis­er, se dire que toute cette énergie en elle pou­vait la ren­dre heureuse et puis pou­voir dire à ses enfants “c’est la boite à ta mère !”.

Ah, très orig­i­nal vous me direz ?!

Eh ben, ouais ! car l’organisation, la ges­tion de pro­jets en général c’est un truc que je sais faire, et même très bien faire !

A vrai dire, si vous demandiez à ma mère, elle vous répondrait que je suis lim­ite une psy­cho de l’organisation; enfin elle dirait : “ma fille-là, elle est relou façon !”.

Vous aurez noté la petite into­na­tion que j’ai don­né à ma mère ?! c’est parce que “je suis métisse, un mélange de couleurs oh oh”)… euh par­don !

J’ai cette fab­uleuse chance d’être mul­ti­cul­turelle de nais­sance.

D’ailleurs, c’est dans le pays qui m’a vu naître que j’ai fait mes pre­mières armes en organ­isant des con­cours de beauté lorsque j’y allais pour les vacances.

J’ai ensuite organ­isé le mariage de ma mère, les EVJF de ma belle-sœur et de mes cousines ! 

Sans compter les anniver­saires dits « mar­quants » de qua­si tout mon entourage : j’aime bien les chiffres ronds genre 1 an, 2 ans, 3 ans ou 60 ans, etc.

Après avoir inté­gré une grande entre­prise pour y faire [……sus­pens..….] des pro­jets, je me suis inscrite à une for­ma­tion de wed­ding plan­ner. Je vous dis ça, ma foi c’était en 2008.

 

J’ai longtemps hésité avant de lancer des arti­cles sur le site [car c’est un peu pré­ten­tieux de don­ner sans arrêt son opin­ion, non?] mais après dis­cus­sion avec moi-même, je me suis con­va­in­cue que les idées un peu far­felues ou com­plète­ment sérieuses que je partagerai trou­veraient écho !

Je l’ai pen­sé avec un ton un peu décalé — comme pen­dant une dis­cus­sion où tout le monde est super à l’aise.

 

Voilà, c’est tout pour moi | drop the mic !

 

Stéphanie

 

PS : Les bil­lets d’hu­mour et autres con­seils que je pub­lierai dans ce jour­nal n’engageront tou­jours que mon avis per­son­nel, et jamais Ô grand jamais aucun ani­mal ne sera blessé lors de la rédac­tion des mes arti­cles  : je préfère prévenir  !

wedding planner